mercredi 3 octobre 2007

HALLOWEEN (Rob Zombie - 2007)


L'HISTOIRE : Remake du film de John Carpenter, de 1978

MON AVIS : Quelle impatience de découvrir ce qui n'est pas du tout le 9ème film de la saga HALLOWEEN, mais véritablement LE remake du film original de Carpenter. J'avoue que j'ai craint le pire avec les premières images en découvrant des personnages comme le beau-père de Michael, cheveux longs et gras, qui semblait sorti tout droit du précédent film de Rob Zombie : DEVIL'S REJECTS. Je me suis dit que l'on allait avoir encore une galerie d'affreux crados, ce qui se confirmait avec l'apparition du Dr Loomis, campé ici par le mythique Malcolm Mc Dowell. J'avais aussi un à priori : ça allait être un déchaînement de gore... Et donc c'est à l'arrivée une bonne surprise puisque c'est en même temps très respectueux du film original avec des plans quasiment identiques dans certaines scènes (les 3 filles se balladant dans les rues et apercevant la silhouette menaçante, le drap blanc façon fantôme, ...), mais aussi insiste très longuement sur l'enfance de Michael Myers. Alors que cette partie durait 6 minutes chez Carpenter, on a plus d'une demie-heure chez R.Zombie, et cela nous permet de comprendre, de situer l'environnement de ce gamin et ce qu'il va devenir. Ce n'était pas une lacune de scénario chez Carpenter mais c'est une super idée de l'avoir développé ainsi dans cet opus. La découverte de Myers adulte, quand on bascule dans l'époque contemporaine est impressionnante puisqu'il apparait comme un colosse dont le visage est caché par un rideau de cheveux, tel un Sébastien Chabal énervé... Il aura passé ses années d'internement à confectionner des masques en tous genres et retrouvera, une fois échappé, le fameux masque blanc et inexpressif, fidèle réplique de celui du film de 1978. Dans la distribution, à côté du héros de ORANGE MECANIQUE qui joue donc le Dr Loomis, on retrouve aussi Brad Dourif en shériff, autre comédien culte que l'on avait admiré notamment dans sa composition inoubliable de VOL AU DESSUS D'UN NID DE COUCOU. Des choix de casting sans doute très révélateurs. Là où Zombie se déchaîne, c'est donc dans les scènes de meurtres, violentes à souhait, appuyées par des effets sonores explosifs et une musique fracassante. Sans compter le nombre de fois où le mot "fuck" est prononcé, sans commune mesure avec la version 1978 qui fait presque office de sitcom familiale à côté...

REPLIQUE :
- C'est fini Maman, c'est fini ! (it's over Mummy, it's over !)

phrase de Michael à sa mère après les premiers meurtres

MA NOTE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

INDICE DE GORITUDE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

LES LIENS :
fiche sur imdb

LA P'TITE MIGNONNE DE SERVICE :Scout Taylor-Compton dans le rôle de Laurie

L'IMAGE :L'une des victimes de Michael Myers



COPYRIGHT IMAGES : Dimension films

5 commentaires:

locutus57 a dit…

Il n'y a pas le génial capitaine spaulding comme dans les autres films de rob zombie par hasard ?

lololachi a dit…

Pas de Capitaine Spaulding ici mais Sid Haig est bien au générique par contre tout comme Danny Trejo, autre "gueule" de la tribu Zombie. Madame Zombie (Shery Moon Zombie) également dans le rôle de la mère de Michael Myers.
Capitaine Spaulding qui était aussi le nom d'un personnage de Groucho Marx dans les années 30...

Suzy Dumeur a dit…

Euh COMMENT QUE CA SE FAIT QUE TOI SUR TON ILE TU L'AS DEJA VU ????? Oui j'écris en majuscules et alors, je reste polie hein !!!!!

lololachi a dit…

--- SUZY... comment te dire... oui en effet il n'était pas sorti en France et encore moins ici... donc aurais-je rêvé ? ou y'aurait-il d'autres moyens de découvrir les films un peu avant les autres ? Ou est-ce que Rob Zombie serait un ami qui m'aurait envoyé un copie privée ? En tout cas ta question est un peu embarrassante...

Suzy Dumeur a dit…

Ah oué je vois tu triches... Qu'est-ce que je peux être naïve moâ !!! mais ça ôte drôlement le désir ton histoire de triche ! J'attendraiiiiiiiiiiiiiiiii