samedi 28 juillet 2007

BODY TRASH (BODY MELT)


L'HISTOIRE : Les habitants de la paisible bourgade de Peebles Court deviennent les cobayes d'un scientifique qui les utilise pour tester son nouveau produit miracle. Ayant des effets bénéfiques au départ, les effets secondaires sont malheureusement plutôt catastrophiques. Après une phase d'hallucinations intenses, le produit provoque des ravages insoupçonnés : cordes vocales qui étouffent son propriétaire, placenta qui mange le foetus d'une femme enceinte, corps qui fondent, explosion du pénis...La police enquête et tente de percer ce mystère...

MON AVIS : Film australien de série B, BODY TRASH, qui s'appelle également BODY MELT selon les jaquettes de DVD, est un gentil navet face auquel on peu avoir un peu d'indulgence. Je pestais récemment contre un film comme ZOMBIE ISLAND MASSACRE qui était malhonnête dans le sens où on n'apercevait ni zombie, ni massacre, mais ici il y a quand même de gros efforts pour nous servir un spectacle gore bien dégueu. On peut supposer que les auteurs du film sont des fans du genre puisqu'ils vont par exemple baptiser l'un de leurs personnages du nom de Gino Argento, clien d'oeil au patronyme d'un des plus grands réalisateurs de films d'horreur qui n'est forcément pas un hasard. La famille de pecnots attardés est un autre évident clin d'oeil à tout un tas de chefs d'oeuvres du genre que l'on ne renommera pas pour la Xième fois. Le gore en question est assez trash dans le sens où rien ne va nous être épargné : une femme enceinte qui va exploser, une érection mortelle d'un monsieur muscle, des torrents de morve, de bave, une langue géante, des décompositions de cadavres dégoulinantes... avec une dominante pour les liquides purulents et verdâtres...
Comme souvent, le principal défaut du film vient d'un scénario qui s'éparpille. On est dans une ambiance presque voisine de SOLEIL VERT, avec un toubib qui a dû faire ses études avec le Dr West de REANIMATOR (puis après leur cursus se serait un peu spécialisé chacun dans une voie différente). On ne comprend pas tout et personnellement, je n'ai pas capté l'apparition de la nana qui collectionne les côtes humaines, qui arrache une côtelette à l'un de ses amants, comme s'il s'agissait d'une autre histoire dans l'histoire. Aurais-je piqué du nez pendant la projection de ce petit film qui ne dure que 1 heure 15 ?
Le côté désuet et amateur des acteurs passe, on s'en fout, on sait que l'on est dans une série B, même si le côté série télévisée à la INSPECTEUR BARNABY n'est pas très excitant...
Les plans à répétition d'entrailles humaines filmées de l'intérieur au plus profond des vaisseaux sanguins devient vite lourdingue et n'apporte rien mais l'amateur de gore indulgent ne sera pas déçu, un peu dérouté sans doute, mais c'est quand même une petite curiosité que l'on peut se passer en première partie d'un Romero par exemple, en prenant l'apéro...

MA NOTE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

INDICE DE GORITUDE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

LES LIENS :
la fiche sur horreur.com
fiche sur psychovision.net
fiche sur dvd.fr
fiche sur imdb.com

LA P'TITE MIGNONNE DE SERVICE :Lisa McCune, dans le rôle de Cheryl, enceinte. Une grossesse qui n'ira pas à son terme...

L'IMAGE :L'abus de certaines pilules est dangereux pour la santé...


"best of" (si on peut dire...) de quelques scènes choc du film. A ne pas regarder si vous souhaitez garder un effet de surprise, même si cette compil' n'est pas exhaustive

COPYRIGHT IMAGES : Dumb movies / Body Melt Pty. Ltd / Goldvision

3 commentaires:

Kip a dit…

Ah non....!
Rien que la photo de la dame (c'est vraiment une dame ?) aux pilules me fout les j'tons !
Et tu voudrais que je voies ce film ?

Brrrr....

lololachi a dit…

Oh là là KIP, petite nature va ! Tu veux que je te dise un secret ? C'est truqué ! c'est du cinéma...

locutus57 a dit…

Même si il a quelques defauts, je l'avait trouvé pas mal et assez original. Il y avait deux trois scènes bien marrantes (j'ai adoré les rednecks du film)