mercredi 11 avril 2007

EVIL DEAD (THE EVIL DEAD)


L'HISTOIRE : Cinq jeunes vacanciers s'installent dans une baraque au coeur d'une sinistre forêt. En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom...

MON AVIS : J'avais 18 ans quand EVIL DEAD est sorti. Je l'ai découvert un jour en cassette VHS alors que je louais des cassettes de films d'horreur à la pelle à mon vidéo-club et que je commençais à en avoir marre des zombies mis à toutes les sauces, et des serial killers de tous poils. Et donc, un beau jour, je découvre EVIL DEAD... Pour le coup, ce n'était pas un film d'horreur comme les autres, un vrai choc ! Enfin un film qui voous remuait les tripes, vous foutait une trouille monstrueuse tout en vous éclatant un maximum tellement ça allait loin.
Aujourd'hui, revoir EVIL DEAD est forcément différent. Il n'y a plus l'effet de surprise, et on s'attarde sur l'aspect bricolé puisqu'il est connu maintenant que ce film a été fait avec des bouts de ficelle et de la débrouille. Pour quel résultat ! Outre les trouvailles techniques qui montrent que Sam Raimi est un cinéphile afficionado (les fameux travellings à ras de terre qui ouvrent et concluent le film par exemple), il est insensé de voir à quel point tout à coup dans l'histoire du cinéma, un réalisateur semble avoir décidé de s'éclater dans un délire gore jusqu'au boutiste. Ce qui marque, c'est le côté explicite du gore. Nous ne sommes plus dans ces films qui suggèrent plus qu'ils ne montrent. Nous sommes dans un film qui exhibe de la tripaille, qui déballe de l'hamoglobine. Peu importe que les cadavres suintent des liquides aux textures et couleurs (a)variées, ça suinte de partout, ça dégouline un max... Ce n'est absolument pas crédible bien sûr, mais on est pris par ce huis-clos oppressant. Contrairement à l'action de LA NUIT DES MORTS VIVANTS qui se situe aussi dans une maison, nous n'assistons pas à un massacre qui se déroule dehors, puisque tout se passe dans le petit chalet, sous les yeux des héros qui ne peuvent ou ne veulent sortir dehors, dans cette nature hostile (scène culte de l'agression d'une des filles par des branches d'arbres). Donc Sam Raimi semble avoir voulu resserrer l'étau de l'angoisse par rapport au film de Romero... et c'est très réussi.
Dans le petit cercle des réalisateurs qui se font des clins d'oeil par films interposés, on remarquera un bout d'affiche du film de Wes Craven, LA COLLINE A DES YEUX, en partie déchirée, sur un mur, et puis une scène à la tronçonneuse...
Mis à part le charisme de Bruce Campbell, les autres acteurs sont assez insipides mais ils ne font pas long feu dans le récit.
Pour les effets spéciaux nous avons donc droit à un panel de sévices en tous genres, jusqu'à un final qui, lui aussi, semble être un clin d'oeil à des maîtres comme Ray Harryhausen puisqu'on nous propose des décompositions de cadavres en pâte-à-modeler, avec un effet désuet mais qui semble délivrer le message "je vous ai bien dégoûté avec mes trucs visqueux, ben je sais aussi faire des trucages comme grand papa, spécial dédiicace à l'époque image par image"...
Les suites n'auront rien à voir, on n'y retrouve pas cet aspect miraculeux et ovniesque de ce film presque expérimental devenu une référence internationale.
Et puis on ne perdra pas de vue que, comme DEAD ALIVE pour Peter Jackson, c'est le premier film du futur réalisateur de SPIDERMAN !!!

REPLIQUE :
Viens nous rejoindre !

...dit par une voix de démon à Ashley (B.Campbell)


MA NOTE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

INDICE DE GORITUDE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

LES LIENS :
La fiche sur allocine.fr
La fiche sur imdb.com
Article sur wikipedia
Deadites on-line, the fan's official source for EVIL DEAD

LA P'TITE MIGNONNE DE SERVICE :Les trois héroïnes du film

L'IMAGE :Un film où on en prend plein les yeux !

COPYRIGHT : RENAISSANCE PICTURES

3 commentaires:

locutus57 a dit…

Je l'ai vu la premère fois en le louant dans le coin merveille de mon video club (c'est comme ca que j'appelais le coin où il y avait les films bis). Après avoir vu le 3 puis le 2, je m'attendais plus à une comedie horrifique. La surprise était donc totale quand j'ai découvert ce chef d'oeuvre du gore. J'ai également beaucoup aimé le coté debrouille dut au budget quasi inexistant.

ps: je t'ai mit il y a peu en lien sur mon blog.

lololachi a dit…

> LOCUTUS57 : merci pour le lien !

cayoux33 a dit…

Un chef d'oeuvre ce film ...