dimanche 22 avril 2007

L'ASCENSEUR, NIVEAU 2 (DOWN)


L'HISTOIRE : A New York, l'un des 73 ascenseurs du Millennium Building connaît des disfonctionnements sérieux : un agent de sécurité ainsi qu'un aveugle et son chien sont retrouvés décapités. Tandis que le lieutenant de police Mc Bain mène l'enquête, Mark Newman, un jeune dépanneur, est appelé à la rescousse par Milligan, le directeur de l'immeuble, pour en vérifier le mécanisme.
Aucune anomalie ne semble entraver la bonne marche de l'appareil. Et pourtant, les jours suivants, les victimes se succèdent. Mark Newman se retrouve bientôt assisté de Jennifer Evans, une journaliste intrépide chargée de couvrir ces tragiques événements.

MON AVIS : Comme Francis Veber qui signait en 1989 un remake américain des FUGITIFS avec Nick Nolte, Dick Maas se tape ici la version U.S. de son film qui avait obtenu le grand prix du festival d'Avoriaz quelques années plus tôt... C'était un film néérlandais, vous pouvez m'en citer vous des films néérlandais ? Donc on peut comprendre que le chant des sirènes américaines ait séduit le réalisateur batave. Au final, une histoire avec un argument un peu gros à avaler quant à la raison de la "colère" de cet ascenseur, mais cela donne un film pas désagréable sauf que l'on est plus dans une ambiance de film catastrophe (on pense vaguement à LA TOUR INFERNALE, pour la manière dont les protagonistes sont amenés les uns après les autres, et que je te présente le salon de coiffure, et que je te montre la salle de gym pour femmes enceintes, et que je te fais visiter la salle de contrôle) et de film d'action (on peut penser à SPEED ou PIEGE DE CRISTAL), qu'à un film d'horreur. Forcément il y a des victimes dans cet ascenseur, dont une décapitation et un mec coupé en deux, mais ça fait léger au final pour le côté saignant... L'appellation "film d'horreur" est donc très très discutable pour ce film qui reste presque typique d'un film familial du dimanche soir, avec le bon dosage de jolies filles, de beaux salauds, et de héros plus ou moins torturés. Pas désagréable mais très conventionnel, et un peu trop propret à mon goût.

REPLIQUE :
- J'ai dégoté une série de cassettes suédoises, c'est pas du Ingmar Bergman !
- Qui c'est Ingmar Bergman ?
- Un acteur, abruti !
- ...c'est celui qui a joué dans Casablanca ?
- Voilà... c'est ça...

Dialogue entre les deux gardiens voyeurs et très vaguement cinéphiles du Millenium Building au début du film avant le début des hostilités


MA NOTE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

INDICE DE GORITUDE :
Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

LES LIENS :
fiche sur imdb.com
fiche sur allocine.fr

LA P'TITE MIGNONNE DE SERVICE :Jennifer Evans, jouée par la jolie Naomi Watts, 4 ans avant qu'elle soit dans la main du King Kong de Peter Jackson

L'IMAGE :Une victime de l'ascenseur coupée en deux

COPYRIGHT IMAGES : FIRST FLOOR FEATURES

4 commentaires:

locutus57 a dit…

C'est incroyable quand même, j'ai vu ce film il y a très peu de temps et je l'ai déjà completement oublié. Je me souviens que de l'interpretation toujours parfaite de michael ironside.


ps: j'espere que tu va continuer ton blog. J'attend tes nouveaux articles avec impatience.

A bientot

lololachi a dit…

oui oui locutus, je vais m'y remettre, merci pour ton impatience

locutus57 a dit…

mais de rien, j'avais peur que arrêtes ton blog

Anonyme a dit…

satellite improved hacking recalls adelphi grasped gulf erased pant mind circulated
lolikneri havaqatsu