mercredi 4 avril 2007

LA COLLINE A DES YEUX 2 (HILLS HAVE EYES, PART 2) - 1985


L'HISTOIRE : Un groupe de bikers entreprend un voyage pour participer à une course qui se déroule non loin du désert où s'est déroulé un grave accident quelques années auparavant. Ils décident de prendre un bus, mais celui-ci tombe en panne au beau milieu du désert...

MON AVIS : Réalisé par Wes Craven huit ans après le premier COLLINE A DES YEUX, notre réalisateur devait sans doute être dans une mouise financière pour pondre ce navet. Sur une durée de 1h25, on a bien droit à un quart d'heure d'extraits du film original, à grands coups de flash-backs téléphonés. Quatre idées ressortent du film : d'abord le personnage de Bobby, survivant du premier, apparait dès le début pour nous montrer à quel point il est traumatisé par ce qu'il a vécu avec le massacre de sa famille et que par conséquent il n'ira pas dans le désert participer à une course de moto où il devait tester son nouveau carburant, laissant une bande de petits jeunes y aller seuls. Ensuite le personnage de Ruby devient Rachel : la moins chtarbée de la famille de barbares était passée du côté de la civilisation et se retrouve avec les jeunes motards retrouvant donc Pluto toujours joué par Michael Berryman. Troisième idée : la petite mignonne se service sera une non voyante, interprétée horriblement par une certaine Tamara Stafford, ce qui permet de la confronter à l'horreur de très près sans qu'elle se doute de quoique ce soit. A l'évidence elle mérite le Razzy Award du plus mauvais rôle d'aveugle de l'histoire du cinéma ! Enfin, on retrouve en plus du perosnnage de Pluto, son oncle, "le boucher", pirouette scénaristique, qui fera office de méchant pourri. A part ça et si l'on excepte les flash-backs, il reste les périgrinations d'une bande de jeunes bikers insipides, et on flirte donc avec le film d'ados comme le sera plus tard SCREAM du même réalisateur. Manifestement, Wes Craven a été largement sponsorisé par Yamaha puisque la marque apparait partout sur des enseignes, des cartons d'emballage, des motos et des combinaisons de cuir (tenue idéale dans le désert). La trame du scénario est la même que dans le film original et la fin également. Avec la meilleure volonté du monde, c'est véritablement un film qui n'a aucun intérêt, qui est laid, mal foutu et insupportable.

MA NOTE :
Image hébérgée par hiboox.com

INDICE DE GORITUDE :
Image hébérgée par hiboox.com

LES LIENS :
La fiche sur Allocine.fr
La fiche sur imdb.com

LA P'TITE MIGNONNE DE SERVICE :Tamara Stafford, nulle à chier dans le rôle de Cass, la non voyante.

L'IMAGE :Un pieu dans le bide, pas grand chose de plus...

4 commentaires:

CarrieB a dit…

Oh my God! Ben quelle surprise!
Euh, ben je sais pas trop quoi dire là, sauf que je suis désolée de te dire que je ne viendrai pas régulièrement ici, tu sais que les films gore et moi on est pas copains!
Rien que de voir les images je vais en faire des cauchemars toute la nuit, c'est malin!

lololachi a dit…

> CARRIE : Mon premier commentaire sur ce jeune blog est de toi, tu es donc la marraine de ce blog, c'est un signe !!! Ben oui, je sais, le sujet est un peu extrême, mais c'est mon dada... Mais non pas de cauchemars, ce n'est que du cinéma... que de la viande hachée et du ketchup !Gros bisous depuis le côté sombre de la blogosphère...

lemming_fou a dit…

Grand navet devant l'eternel. Cela resume mon avis sur ce film que j'ai trouvé à 95 centimes dans un cash converter. Esperons que le nouveau Colline a des Yeux sera meilleur.

lololachi a dit…

> LEMMING FOU : Tout à fait, navet de chez navet, avec en plus un côté grosse arnaque, mais à la décharge de Wes Craven, j'ai lu qu'il était dans une cagade financière pas possible au moment de faire ce film, il espérait que ça pourrait lui remettre un peu le pied à l'étrier. Pour l'anecdote, il avait emprunté du fric à Sean S. Cunningham, le créateur de VENDREDI 13 (j'ai lu ça dans le petit bouquin qui accompagne le DVD de LA COLLINE A DES YEUX 1 chez Wild Side)